Rester en Contact

La Banque de l’Habitat, le projet cher à Tebboune

Actualités

La Banque de l’Habitat, le projet cher à Tebboune

En évoquant la réforme du secteur bancaire jeudi à Alger, le Premier ministre Abdelmadjid Tebboune a annoncé que le ministère des Finances étudie le projet de création d’une banque de l’habitat qui se spécialisera dans le financement du logement et de l’investissement immobilier. «Des études sont en cours pour la création d’une nouvelle banque qui portera le nom de ‘’Banque de l’Habitat’’, en commun entre la Caisse nationale d’épargne et de prévoyance (CNEP-Banque) et la Caisse nationale du logement (CNL), qui prendra en charge tous les dossiers en relation avec le financement de l’habitat et de l’immobilier», a-t-il indiqué.

Or, ce projet est vieux de quelques années déjà, et les études relatives à sa réalisation ont été lancées par le ministère des Finances du temps de Karim Djoudi. Ce dernier, faut-il le rappeler, n’était pas chaud pour lancer une deuxième banque dédiée au logement alors qu’il existe une banque publique, la CNEP, qui s’est spécialisée dans ce segment dès sa création avec à la clé plusieurs programmes qui contribuent à l’effort de l’Etat pour construire des logements. Et la réticence de Karim Djoudi, qui doutait de l’utilité de cette banque, se lisait dans la langue de bois qu’il utilisait dans ses réponses à la presse qui l’interrogeait sur l’avancement de ce projet. Comme le démontre cette déclaration faite en marge des plénières consacrées par l’Assemblée populaire nationale (APN) au projet de loi de finances pour 2013 : «Nous avons actuellement des banques plus ou moins spécialisées comme la CNEP (…). Des discussions sont en cours entre les services du ministère de l’Habitat et ceux des Finances pour voir s’il y a utilité de créer une nouvelle institution de financement de logement, nous sommes en train de nous écouter mutuellement». Et le projet est ainsi mis en veilleuse, et on en a plus parlé depuis cette date.
Ce faisant, Abdelmadjid Tebboune, qui caressait ce projet quand il était ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme – puisque Karim Djoudi répondait à une annonce faite par Tebboune qui était son collègue dans le premier gouvernement de Sellal –, n’a pas manqué de le remettre au goût du jour, maintenant qu’il est devenu Premier ministre.

En effet, Abdelmadjid Tebboune, qui sortait d’une rencontre avec son homologue tunisien Mohamed Salmane en décembre 2012, avait évoqué le projet en ces termes : «Nous voulions créer une banque spécialisée, mais nous préférons compter sur une banque forte dans une première étape. Et, c’est le Crédit populaire algérien qui jouera, seul, ce rôle de banque de logement. C’est l’étape préparatoire pour aller ensuite vers la création d’une banque spécialisée dans le domaine. Le choix du CPA est motivé par sa grande expérience dans la gestion des fonds et des crédits. L’objectif est d’éviter la déperdition des efforts et des fonds entre plusieurs banques.»

Si le projet de cette banque a été rangé dans le tiroir, la CNEP a continué à financer des programmes de logement, le CPA s’est distingué récemment par le blocage du paiement de centaines de chantiers d’entreprises du bâtiment. C’était en mai dernier juste avant l’installation du gouvernement de Tebboune qui, en tant que ministre de l’Habitat a accusé publiquement le CPA d’avoir bloqué volontairement les paiements. C’est peut-être la raison pour laquelle Tebboune a changé de fusil d’épaule en parlant de la CNEP dans sa dernière déclaration relative à ce projet de banque de l’habitat. Pourrait-il enfin le concrétiser?

par Lyes Hallas

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.

Plus sur Actualités

To Top