Rester en Contact

Facebook: Une Agence d’Espionnage sur le Net

Technologie

Facebook: Une Agence d’Espionnage sur le Net

Précedent1 of 2

Il y’a quelques années, le fondateur de Wikileaks Julian Assange dans une interview exclusive à RT (ex Russia Today) a précisé que Facebook était le meilleur outil d’espionnage dans l’histoire. Selon Assange, Facebook recueille automatiquement les données confidentielles de l’utilisateur enregistré sur le site, et plus tard, ces informations sont transférées aux agences de renseignements US et Israéliennes. Aujourd’hui, les responsables de cette platforme sociale ne le cache plus. En Septembre de l’année dernière, Al Jazeera avait dejà reporté une opération de blockage massive des comptes de journalistes palestiniens. Ils ont noté que les représentants de Facebook rencontraient le gouvernement israélien pour déterminer quels comptes Facebook des Palestiniens devaient être supprimés au motif qu’ils constituaient une «incitation». Les réunions – commondités et présidées par l’un des plus éxtrimistes et sionistes responsables israéliens, le ministre de la Justice Ayelet Shaked, sont intervenus après qu’Israël ait menacé Facebook que son refus de se conformer volontairement aux ordres de suppression d’Israel aboutirait à l’adoption de lois obligeant Facebook à le faire, sous peine d’amende sévère ou même bloqué dans le pays.

Depuis lors, Facebook bloquent les comptes de tous ceux qui protestent contre l’occupation israélienne illégale depuis des décennies, même ceux des algériens, et tout ça dirigé et guidé par des responsables israéliens. En effet, les responsables israéliens se vantent publiquement de l’obéissance de Facebook en ce qui concerne les ordonnances de censure israéliennes:

Peu de temps après la publication de cet accord conclu le mois dernier entre le gouvernement israélien et Facebook, le ministre israélien de la justice, Ayelet Shaked, a déclaré que Tel Aviv avait soumis 158 demandes au géant des médias sociaux au cours des quatre derniers mois lui demandant de completement suprimer des comptes qu’ils considéraient dangereux pour l’état sioniste. Le ministre a déclaré que Facebook avait sasisfait et répondu à 95% de leurs demandes comme l’ont rapporté The Intercept il y’a quelques jours et le New York Times, il y’a quelques mois. Les algériens ne devront pas être surpris s’ils découvrent leurs comptes bloqués, surtout tout ceux qui ont soutenus Jérusalem ces derniers jours. Le fait de mentionner le mot « Palestine » dans quelques posts que vous partagerez, vous rend une cible classée dans la liste rouge et votre compte pourrait du jour au lendemain disparaitre du Net.

Alors, les algériens! Attention à tout ce que vous partagez et les officiels en particuliers devraient ne plus fréquenter cet outil et ne jamais partager la moindre information délicate et même anodine sur le pays. Vous êtes avertis! Prenez vos précautions.

Et il est inutile de dire que les Israéliens eux, ont pratiquement toute la liberté pour publier tout ce qu’ils veulent sur les Palestiniens ou les arabes où qu’ils sont sans que personne ne les dérangent. Et les appels lancés par les Israéliens pour le meurtre de Palestiniens sont monnaie courante sur Facebook et restent en grande partie non perturbés et ne seront jamais censurés comme l’explique cette image du Times of Israel fier de cette pratique qui incite à la vengeance contre les Arabes.

Cette soumission aux diktats israéliens est difficile à surestimer selon le New York Times qui l’a rapporté en décembre de l’année dernière, « les agences de sécurité israéliennes surveillent Facebook et envoient les messages à l’entreprise qu’ils considèrent comme une incitation. Facebook a répondu en supprimant la plupart d’entre eux.  »

Précedent1 of 2

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.

Plus sur Technologie

To Top