Rester en Contact

Grand port commercial du centre d’El-Hamdania

Actualités

Grand port commercial du centre d’El-Hamdania

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane, a réitéré samedi dernier, à Tipaza, l’attachement du gouvernement à la réalisation du projet du grand port commercial centre d’El-Hamdania (Cherchell), conformément aux orientations du Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, démentant les informations selon lesquelles le projet est gelé.

« Le Premier ministre a mis l’accent, lors de la présentation du plan d’action du gouvernement devant le Parlement, sur l’attachement des autorités publiques à la réalisation de ce projet économique, stratégique et vital pour la région de la Méditerranée », a précisé le ministre dans une déclaration à l’APS en marge d’une cérémonie de sortie d’officiers de la Marine à Bou-Ismaïl. Considéré comme l’un des plus grands projets en Algérie, ce port destiné au transport de marchandises est appelé à être un pôle de développement économique d’importance, après son raccordement au réseau ferroviaire et aux autoroutes l’habilitant ainsi aux échanges commerciaux avec l’Afrique.

En vertu d’un protocole d’entente conclu le 17 janvier 2016, le mégaport sera construit par une société de droit algérien composée du Groupe public des services portuaires et de deux compagnies chinoises CSCEC (China State Construction Corporation) et Chec (China Harbour Engineering Company).

Estimé à 3,3 milliards de dollars, cette infrastructure portuaire sera financée dans le cadre d’un crédit chinois à long terme. Le futur port d’El-Hamdania sera réalisé dans un délai de sept ans, mais sera progressivement mis en service dans quatre ans avec l’entrée d’une compagnie chinoise, Shanghai Ports, qui assurera son exploitation, avait déclaré le directeur des ports au ministère des Transports lors de la signature.

Avec 20 mètres de tirant d’eau (hauteur de la partie immergée d’un bateau), ce port en eau profonde sera réalisé non seulement pour le commerce national par voie maritime, mais aussi en tant que « hub » pour les échanges au niveau régional.

À cet effet, il disposera de 23 quais d’une capacité de traitement de 6,5 millions de conteneurs et de 25,7 millions de tonnes/an de marchandises.

Lire l’article à sa source

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.

Plus sur Actualités

To Top