Rester en Contact

El Baraka Bank et Cima Motors signe un mémorandum Crédit Auto

Economie

El Baraka Bank et Cima Motors signe un mémorandum Crédit Auto

El Baraka Bank et Cima Motors signe un mémorandum Crédit Auto

La Banque El Baraka et Tahkout Manufacturing Company (TMC), filiale du groupe Tahkout, ont approuvé, il y’a quelques au siège du concessionnaire Cima Motors (filiale du même groupe), à Réghaïa, une convention-cadre de collaboration pour l’achat par les particuliers de voitures de marque Hyundai montés à Tiaret par TMC. Qu’en est-il de ce mémorandum après la grande polémique qui a secoué les véhicules montés à Tiaret quant à un non-respect du cahier des charges relatif au montage sur place des véhicules.

Cette convention a été signée entre le directeur général et administrateur délégué de la banque islamique El Baraka, Hafid Mohamed Seddik, et General Manager de Cima Motors, Rachid Tahkout. Il a comme objectif, selon Hafid Mohamed Seddik, d’«offrir à nos clients l’opportunité d’achat des voitures de marque Hyundai construits par TMC selon les principes de la sainte charia islamique».
Cet accord a pour but notamment «l’encouragement de la production nationale et l’assistance du pouvoir d’achat des foyers et à améliorer la valeur de nos services par l’assouplissement des procédures de paiement, la remise des délais de traitement des dossiers», souligne-t-il.

La contribution de participation, d’un délai fixé à 60 mois, peut arriver à 80% du montant global du véhicule dans une limite de 3,2 millions de dinars.
Le crédit va financer les 8 modèles de véhicules de Hyundai assemblés par TMC en Algérie (Tiaret) et commercialisés par le réseau du concessionnaire Cima Motors (filiale du groupe Tahkout).

Il s’agit des modèles I10, I20, I30, I40, Accent RB, Tucson, Creta et Santa-Fe, pour lesquels «le problème de disponibilité ne se pose pas», selon le vice-président de Cima Motors, Bilal Tahkout, présent à la cérémonie de la signature de cette convention. A noter que Cima Motors avait déjà signé d’autres conventions de financement pour l’acquisition de ses produits, avec notamment la Banque nationale d’Algérie (BNA), le Crédit populaire d’Algérie (CPA), Gulf Bank Algeria (AGB), et Salam Banque d’Algérie.

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.

Plus sur Economie

To Top