Rester en Contact

La peine de mort pour les kidnappeurs et les narcotrafiquants

A la Une

La peine de mort pour les kidnappeurs et les narcotrafiquants

La peine de mort pour les kidnappeurs et les narcotrafiquants

« Au RND, nous avons notre programme, pas comme ceux qui disent que le leur est celui du Président, et c’est dans le cadre de ce programme que nous défendons celui du Président. » Hier, à Constantine, le secrétaire général du RND n’a pas ménagé, le parti rival, le FLN. Son discours a été un véritable jeu de concurrence par la différenciation, comme disent les marketistes. « Au RND, nous avons notre programme, pas comme ceux qui disent que le leur est celui du Président et c’est dans le cadre de ce programme que nous défendons celui du Président », a tenu à rappeler Ahmed Ouyahia. Selon le patron du RND, l’un des axes de son programme a trait à la défense de l’unité nationale, à la sécurité du pays et à la stabilité.

« La situation qui prévaut aux frontières exige la vigilance et la mobilisation des citoyens. Elle exige, aussi, la continuité dans la politique de réconciliation nationale qui a protégé notre jeunesse contre les sirènes de Daech pour nous revenir, d’Irak et de Syrie, en bombes à retardement », selon Ouyahia. L’autre axe s’articule autour de la bonne gouvernance des affaires du pays qui, pour le RND, repose sur la décentralisation, avec plus de moyens et de prérogatives aux APC, la lutte contre la corruption et la lutte sans ménagement contre le crime. À ce niveau, Ahmed Ouyahia a plaidé pour la peine de mort contre les narcotrafiquants et les auteurs de kidnapping.

Pour l’ex-ministre de la Justice, le remède est efficace et il a donné ses preuves par le passé. Par ailleurs, Ahmed Ouyahia, a réitéré l’engagement de son parti à maintenir la politique sociale du pays tout en passant à un stade d’efficience en ciblant les couches bénéficiaires, comme revenir aux bourses pour les élèves, recourir aux prêts logements sans intérêts pour les fonctionnaires et à l’aide à la location du logement social. Mêmes engagements pour la santé qui a besoin de modernisation et d’une meilleure gestion, selon le secrétaire du RND.

Dans la wilaya de Skikda où il s’était rendu dans la matinée, le secrétaire général du RND a averti contre le retour à l’endettement extérieur appelant le gouvernement, en revanche, à la rationalisation des dépenses en ne finançant que les projets de priorité tout en gelant ceux qui peuvent attendre une embellie financière. Et de dire : « L’austérité ne doit pas se faire aux dépens des projets d’investissement. Pas de retour à l’endettement qui a mis le pays dans une grande crise. Il est nécessaire de surpasser la crise financière actuelle qui est la troisième après celles de 1986 et 1998. » Il expliquera, par ailleurs, que l’opposition est un principe de la démocratie sans pour autant toucher aux personnes, à leur tête le président de la République, tout en rappelant le soutien du RND au programme de ce dernier et le respect de la Constitution.

Concernant les listes RND, il dira qu’elles comportent des candidats qui disposent de compétences scientifiques, qui sont issus de la famille révolutionnaire et qui sont habilités à prendre en charge les préoccupations des citoyens. Il a appelé aussi à la nécessité de l’exploitation du gaz de schiste, dont le pays dispose de la troisième réserve mondiale, tout en appelant à soutenir les communes des montagnes et la préservation du pouvoir d’achat du citoyen.

par Mourad Kezzar et A.Boukarine, Liberté Algérie

Cliquez ici pour lire l’article depuis Liberté

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.

Plus sur A la Une

To Top