Rester en Contact

Lire en fête, en septembre à Batna

Culture

Lire en fête, en septembre à Batna

Deux caravanes à la rencontre des lecteurs

Pourquoi changer une équipe qui gagne ou, mieux encore, pourquoi ne pas renforcer et améliorer une recette qui a fait des émules lors des deux précédentes éditions de Lire en fête (en 2011 et 2012) ?
à cet effet, le rendez-vous est donné pour le début du mois de septembre prochain, pour une nouvelle rencontre de lecture, musique, théâtre, calligraphie, contes en deux langues (arabe et tamazight) et autres initiations. Une commission de préparation a vu le jour au sein de la direction de la culture Batna, sous la présidence du directeur de l’établissement, M. Bougandoura, pour prendre en charge l’organisation et pallier toute défaillance, en profitant des expériences des deux dernières éditions, sachant que la wilaya de Batna compte 61 communes, la classant ainsi parmi les wilayas qui comptent le plus d’agglomérations. De plus, certains paramètres sont pris en charge, bien avant d’établir la liste des communes et petites agglomérations qui recevront la caravane (Lire en fête), sachant que deux caravanes seront au programme : les agglomérations qui n’ont pas pu pour moult raisons recevoir la caravane lors des éditions écoulées, celles qui ne possèdent pas d’infrastructures d’accueil (maison de jeunes, maison de la culture…), les plus déshéritées, les plus éloignées du chef-lieu de wilaya, etc., sont sur la liste des animateurs, artistes, conteurs, musiciens, pour cette opération de lecture en fête de proximité. Quatorze communes seront le théâtre de plusieurs manifestations culturelles (théâtre en plein air, peinture, calligraphie, modelage, scrabble et différents ateliers de jeux pour enfants).
Si le bibliobus n’est plus une curiosité pour les habitants de certaines zones rurales, des surprises et pas des moindres attendent notamment les habitants des zones enclavées, dans le cadre d’une opération de désenclavement.
Une scène mobile pour théâtre et soirée musicale, et fort probablement un ciné-bus (drive-in) feront partie des deux caravanes, et là c’est un bonus, car les deux premières éditions n’ont connu qu’une caravane, au grand plaisir des mélomanes et amateurs du 4e art, surtout dans les agglomérations où il y a une totale absence d’infrastructures culturelles. Relancer la lecture, le plaisir de lire et de donner à lire semble être le cheval de bataille d’une nouvelle approche de la culture et du savoir de proximité. L’initiative tend à offrir aux citoyens la chance d’ouvrir un livre, et pourquoi pas, dans un futur proche, leur offrir de quoi écrire un livre. Beaucoup de travail attend aussi bien la commission de préparation que les animateurs des différents ateliers, d’autant que les habitudes sont dures à changer.

par Rachid Hamatou, Liberté

Plus sur Culture

To Top