Rester en Contact

Ouedkniss reste le numero 1 du e-commerce algérien

Technologie

Ouedkniss reste le numero 1 du e-commerce algérien

Précedent1 of 2

Ennahar Tv vient de realiser un reportage sur le succés de Ouedkniss et une interview dédiée à l’expérience et les difficultés rencontrées par les webmasters algériens en matière de lancement de boutiques en ligne et l’impossibilité de lancer le paiement en ligne qui reste toujours en état primaire.

Ouedkniss, avec une moyenne de visites par jour avoisinnant le million, ce qui le classe parmi les premiers sites internet algériens, Ouedkniss.com, le premier site algérien de petites annonces commerciales est entrain de devenir une référence et le numéro 1 du e-commerce en Algérie et en Afrique du Nord.

Staff et Siège de Ouedkniss

Ils ont entre 22 et 23 ans et ils sont déjà à la tête de la première entreprise « virtuelle » en Algérie. « Pas si virtuelle que ça », précise Soudah Hichem étudiant en pharmacie et cofondateur avec quatre copains d’Ouedkniss.com.

Bureau de Ouedkniss.com Alger

Siège de Ouedkniss en 2017

« Désormais, nous sommes une société qui propose et gère des annonces et des publicités avec registre de commerce bien réel et qui a un nom, OK prod. Ouedkniss est un nom qui nous appartient aussi… » « Nous avons également ce bureau… », renchérit Djamel Dib, l’autre fondateur, étudiant à l’INPS. Le bureau en question, ne se trouve pas, comme on pourrait s’y attendre, à Oued Kniss, le quartier mythique qui a inspiré le nom. Ils sont à Kouba, un peu loin de ce vieux marché de l’occasion qui était jadis dans la «banlieue» mais qui se retrouve au « milieu » de la ville. Ils sont précisément à Vieux Kouba, quartier résidentiel très calme fait de maisons coloniales plutôt bien entretenues. Sur un des portails, une pancarte sur laquelle on reconnait, bien que légèrement décoloré, le logo du site. Cela fait quelque chose. C’est une première en Algérie de voir prendre réellement forme une marque née et visible exclusivement sur internet. C’est un modeste garage « jadis cybercafé » aménagé avec le strict minimum, mais assez pour faire sérieux : peinture blanche mate, fauteuils noirs brillants, deux bureaux avec ordinateurs et imprimantes, un écran plat accroché au mur. Sur le mur d’en face, la seule touche colorée, un tableau en Pixel Art sur lequel sont affichés les principales « startups Web du monde qui ont réussies » (Ebay, Amazon, Yahoo…). L’ambition à portée du regard.
Entre 1500 et 2000 nouvelles annonces quotidiennes.

Histoire de Ouedkniss
C’était en 2006. Des jeunes lycéens se retrouvent souvent sur internet. Entre jeux vidéo et chat, ils se mettent à plancher sur l’idée de créer un site de vente et d’achat pour les produits d’occasion. Bouaouina Ahmed, Benmouffok Mohamed Amine et Bouzid Mehdi Mounis lancent, avec les deux autres comparses, une première version du site. «Le nom Ouedkniss est venu comme ça.

On cherchait un nom et on avait entendu dire que le marché de Oued Kniss était menacé de fermeture. C’était une occasion de le rouvrir » se rappelle Djamel. Les débuts se font timides. Jusqu’à la parution d’un article dans le quotidien El Watan. «Le lendemain, nous avons enregistré un pic de mille connexions sur notre site alors qu’on tournait jusque-là à quelques dizaines». Les annonces se sont elles aussi multipliées passant «de 20 à 30, 40.. Aujourd’hui, nous avons entre 1500 et 2000 nouvelles annonces jour». Tout en étant très prudent. La charte d’utilisation est pleine d’interdits et elle accorde les pleins pouvoirs aux administrateurs qui peuvent refuser n’importe quelle annonce. On précise : il n’y a pas de partenariat direct entre l’utilisateur et le site. Ces verrous ne l’ont pas empêché de devenir, à partir de 2007, un incontournable du web algérien. Tout le monde en parle, les uns en vivent et d’autres s’y intéressent de plus près.

Précedent1 of 2

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.

Plus sur Technologie

To Top