Rester en Contact

La pièce de rechange automobile sera plus chère en 2018

Economie

La pièce de rechange automobile sera plus chère en 2018

Annoncé en février 2017 au Conseil de la nation par l’ex-ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslam Bouchouareb, le projet du cahier des charges régissant l’importation de la pièce de rechange automobile revient au-devant de la scène avec l’annonce du ministre chargé du même secteur, Youcef Yousfi, qui, lors de sa dernière sortie à Relizane, avait exhorté les opérateurs activant dans le montage automobile à lancer des unités de production de la pièce détachée de première monte et des copies originales adaptables pour subvenir aux besoins du marché national, d’une part, et de produire, à terme, des volumes suffisants destinés à l’exportation, d’autre part.

Remis en cause et contesté par les professionnels du secteur, le projet de M. Bouchouareb, remis aux calendes grecques, est déterré par M. Yousfi, qui a sommé les 12 opérateurs actifs dans le montage automobile et qui représentent une quinzaine de marques de se lancer dans les plus brefs délais pour brider les importations. Contactés par nos soins, des opérateurs activant dans ce secteur ont exprimé leurs appréhensions, notamment en matière de disponibilité et de la hausse des prix attendue pour 2018. Représentant un coût global de 1,3 milliard de dollars, dont 150 millions de dollars en pièce de rechange et d’accessoires automobiles contrefaits, des importateurs ont, encore une fois, attiré l’attention des pouvoirs publics sur la nécessité de revoir la clause selon laquelle ils devraient s’approvisionner directement chez les maisons-mères des marques automobiles établies en Algérie.

En effet, “avec la fermeture et le départ définitif de plusieurs marques n’ayant pas bénéficié d’agréments, le service après-vente en pâtira et le manque de disponibilité de la pièce de rechange se traduira inéluctablement par une flambée des prix et une spéculation sur le marché parallèle”, a témoigné un opérateur. Celui-ci affirmera que “cette clause, à elle seule, pourrait réduire de près de 80% cette activité, en sus des licenciements massifs qui pourraient survenir en conséquence”. À ce propos, ces opérateurs craignent que la pièce de rechange adaptable, mais de bonne qualité et d’origine garantie, soit touchée par cette mesure si ce projet venait à être adopté par les pouvoirs publics. “Nous sommes pour la fabrication de la pièce de rechange et d’accessoires automobiles en Algérie. C’est une aubaine même pour le pays pour réduire la facture d’importation en devises. Mais le fait saillant réside dans le fait que les maisons-mères, elles-mêmes, s’approvisionnent chez des équipementiers et des fabricants de renommée mondiale”, nous explique encore un autre opérateur. Selon notre source, “le spectre de la flambée des prix est déjà là ! Nous aurons à faire à des augmentations allant de 10 à 40% sur tous les produits. Et si on achète chez la maison-mère ce même produit, le client final payera encore plus cher le produit”. Selon les données des concessionnaires automobiles, la pièce adaptable répond, pourtant, aux standards internationaux et représente plus de 60% des parts de marché et des besoins exprimés par le client. En revanche, ces opérateurs estiment que les mesures prises par le gouvernement pour lutter contre la pièce de rechange contrefaite est salutaire. “On doit assainir cette filière et la réguler davantage”, a encore développé un autre opérateur sur le point de signer un important contrat de fabrication de pièces et de composants électroniques et mécaniques en Algérie. Selon lui, ce secteur a généré plus de 46 000 intervenants, près de 400 000 emplois directs et indirects grâce au tissu de distributeurs forts de 10 000 grossistes et 20 000 détaillants.

par Farid Belghacem

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.

Plus sur Economie

To Top