Rester en Contact

Tourisme à Oran: Un secteur en pleine expansion

Culture

Tourisme à Oran: Un secteur en pleine expansion

Tourisme à Oran: Un secteur en pleine expansion

À la faveur des réalisations de nouvelles infrastructures hôtelières, Oran est en passe de redevenir une destination touristique en Algérie.

La wilaya d’Oran est-elle en passe de devenir une destination de tourisme d’affaires de masse ? La question se pose à chaque fois que l’été s’installe et que le nombre de touristes augmente au fur et à mesure de l’essor des infrastructures hôtelières et autres complexes de villégiature. Des perspectives encourageantes sont à mettre en œuvre à travers une feuille de route conforme aux orientations fondamentales du schéma directeur d’aménagement touristique (Sdat 2030). Ainsi, le patrimoine hôtelier de la wilaya d’Oran se compose de 154 établissements en exploitation – dont certains portent le label de chaînes internationales comme Best Western, Accor ou Vondom –, alors que pas moins de 48 établissements hôteliers seront réceptionnés à l’horizon 2014. Ces données officielles renseignent sur un secteur en pleine expansion dans la capitale de l’Ouest quant au rang de wilaya la mieux pourvue en infrastructures hôtelières.
Offrant une capacité d’accueil estimée à 22 000 lits, il est aussi prévu l’adhésion de plus de 70 établissements touristiques au Plan qualité tourisme (PQT). Les autres structures hôtelières sont obligées de s’inscrire dans cette logique de tourisme normatif au risque de disparaître.
“Ces établissements doivent se mettre en harmonie avec les règles sous peine de ne plus pouvoir soutenir la concurrence et, donc, de disparaître du paysage touristique”, affirme-t-on de source responsable. Par ailleurs, pour booster le tourisme de masse, la direction de wilaya de tourisme incite au tourisme dans les auberges de jeunes et les camps de toile.
Mais l’élément incontournable dans la mise en œuvre du tourisme de masse requiert une attention particulière. “La wilaya d’Oran a enregistré plus de 14 millions de touristes en 2012, un constat qui reste tributaire de l’application de la formule de la location chez l’habitant entre les ministères du Tourisme et de l’Intérieur pour la régularisation de cette activité”, indique-t-on.
La promotion de l’image de marque de la destination Oran par l’adoption du plan qualité passe nécessairement par le développement d’une stratégie marketing fiable et efficiente. Les responsables locaux semblent soucieux de l’amélioration de la qualité des prestations de service, comme objectif essentiel et inéluctable, sans laquelle toute promotion du tourisme, local ou international, sera vouée à l’échec. Estimée ou méprisée, la localité balnéaire de Aïn Turk a toujours fonctionné avec des fosses septiques. La direction du tourisme de la wilaya d’Oran a pris à bras-le-corps ce problème pénalisant. Des priorités ont été dégagées, dont la plus importante a été la réalisation, la rénovation et le surdimensionnement du réseau d’assainissement et des eaux pluviales. Le projet d’assainissement a touché tous les quartiers de Aïn Turk. Le problème a été réglé suite à la réception du projet de réalisation d’un grand réseau d’assainissement de 22 km à partir de Sidi-Hammadi jusqu’à la station d’épuration de Cap Falcon.
à présent, le problème des rejets des eaux usées en mer a été définitivement réglé, au grand soulagement des riverains et des touristes. L’évolution de l’aire métropolitaine comme façade méditerranéenne s’opère graduellement sous les effets des stratégies d’aménagement et de développement touristique, engageant un changement radical d’un tourisme de qualité qui s’installe à Oran.
à ce propos, les services de la wilaya d’Oran projettent la réalisation d’un nouveau complexe touristique au site balnéaire de Kristel, à l’est d’Oran. Avec ce nouveau projet, la wilaya d’Oran envisage de renforcer ses infrastructures touristiques en créant sur son flanc est une nouvelle destination pour les estivants.
Ce futur complexe sera doté d’une résidence d’état, d’une marina, d’une pêcherie, de piscines, de restaurants, de salles de cinéma et de jeux.

par REGUIEG-ISSAAD. K., Liberté

Plus sur Culture

To Top